Kouacou Gnrangbé, délégué et maire Pdci de Yamoussoukro : «Le parti unifié devient comme un chantage… Le 17 juin le Bureau politique ne va pas valider l’Accord Politique mais…»

Kouacou Gnrangbé, délégué et maire Pdci de Yamoussoukro : «Le parti unifié devient comme un chantage… Le 17 juin le Bureau politique ne va pas valider l’Accord Politique mais…»

Au terme de cette rencontre de Yamoussoukro avec les vice-présidents du Pdci-Rda, où les débats ont été francs, le délégué Kouacou Gnrangbé Jean a fait cette déclaration en substance : «… Le sujet qui a retenu l’attention de l’auditoire, c’était la question du parti unifié qui est à l’ordre du jour dans le débat politique actuel. Et là-dessus, il faut le dire avec une honnêteté militante que nous n’avons pas été tous d’accord sur l’objectif poursuivi par les explications que nous avons entendues. En tout état de cause, les discussions ont été très fructueuses et nous pensons qu’il faut continuer ces discussions. Parce qu’aujourd’hui à la base, il y a beaucoup de problèmes il faut le dire. Car nos militants, nos parents, nos électeurs avaient été informés, après l’appel de Daoukro fait par le Président Bédié pour consolider notre alliance, la confiance au sein de notre alliance avec nos amis du Rhdp, de ce qu’aux prochaines présidentielles de 2020, le candidat sera choisi au sein du Pdci-Rda. Mais depuis quelque temps, la base ne comprend pas que les débats qui ont cours, les rumeurs qui circulent, les sujets débattus ne fassent pas écho de cela. Le débat de l’alternance en 2020 est effacé au profit du débat du parti unifié. Et cela trouble la base. Et nous en tant que responsables politiques de cette base, délégués départementaux et communaux, secrétaires de section, il faut nous soyons bien instruits, convaincus pour aller leur expliquer le bien fondé du parti unifié. Donc je veux dire qu’il y a un processus, que nous nous parlions car nous ne pouvons pas dire oui au parti unifié sans savoir où on va. D’ailleurs nos deux leaders que sont les Présidents Bédié et Ouattara ont dit que les partis ne disparaitront pas au profit du parti unifié. Cela trouble la base et cela doit être expliqué. Car sans la base, nous ne sommes rien…
Nous sommes dans la perspective de 2020 où le candidat Rhdp, pour les présidentielles, doit être issu du Pdci-Rda. Et ce sujet n’est plus abordé et le parti unifié devient comme un chantage,un préalable, voilà l’inquiétude des militants à la base. Et donc il faut que la confiance renaisse, la confiance soit consolidée et pour que cela soit, il faut qu’on respecte ce qui a été dit. Nous voulons du Rhdp mais il faut que les choses soient clairement définies pour que la base reprenne confiance. Il faut qu’il y ait respect sein de l’alliance.
Le 17 juin le Bureau politique ne va pas valider l’Accord Politique mais prendra acte et il y aura des débats et nous allons débattre. Si la majorité souhaite qu’on valide, nous allons valider mais l’issue du 17 juin…»
Propos recueillis par JPL.

Source Le Journal, Le Nouveau Reveil, N°4894

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EM Social

EM Social Subtitle