En meeting, ce samedi 7 juillet, des partisans de Guillaume Soro attaqués à la machette à Korhogo : 1 blessé grave

Des partisans de Guillaume Soro ont été attaqués à la machette ce samedi 7 juillet 2018, aux alentours de 9h, à Korhogo par des individus armés de gourdins et de machettes. Bilan : un blessé grave et des dégâts matériels. Attaque meeting pro-Soro à Korhogo.
Le meeting était organisé par le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI) présidé par le député Kanigui Soro, un proche parmi les proches de Guillaume Soro, président de l’assemblée nationale. Tôt ce matin, des militants du désormais nouveau parti politique, ont installé les bâches, la sonorisation, les chaises, sur la voie menant au domicile de Kanigui Soro.
Alors que les premiers invités étaient attendus, c’est à ce moment qu’a surgi un groupe de jeunes armés de gourdins et de machettes qui a commencé à vandaliser les installations et à s’attaquer aux jeunes présents sur le site. L’un des militants du RACI présents a été particulièrement visé et attaqué à la machette, avant d’être laissé pour mort.

Le militant du RACI gravement blessé à Korhogo ce samedi 7 juillet 2018

L’on ignore les raisons de cette attaque, pour l’heure. Mais elle intervient dans un contexte de tension politique entre alliés au pouvoir du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Korhogo, dans la région du Poro, est la ville natale du premier ministre Amadou Gon Coulibaly, et son fief électoral où il est député-maire depuis de longues années. Ce dauphin putatif d’Alassane Ouattara est en rivalité ouverte avec Guillaume Soro, son « ennemie » de la région voisine du Tchologo, plus au nord et précisément à Ferkessédougou.
Ces dernières semaines, des partisans de Guillaume Soro ont dénoncé des pressions exercées sur ce dernier, en terme sécuritaire. Une thèse non prouvée par des faits, a même été avancée, sur l’existence d’un complot visant à assassiner le président de l’assemblée nationale.

Emmanuel Gautier, ivoiresoir.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EM Social

EM Social Subtitle