Courant politique au Pdci-Rda/Ahoussou se désolidarise d’Adjoumani : «Faisons bloc autour de Bédié»

Courant politique au Pdci-Rda/Ahoussou se désolidarise d’Adjoumani : «Faisons bloc autour de Bédié»

C’est une information exclusive d’IvoireSoir.net. Le mercredi 4 juillet 2018, au lendemain du lancement du mouvement « Sur les traces d’Houphouët-Boigny » du ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, Jeannot Ahoussou-Kouadio, président du Sénat a organisé une réunion à son domicile, pour préparer les obsèques de Jean Konan Banny. A cette occasion, il a lancé un appel à la cohésion des militants du PDCI, autour d’Henri Konan Bédié. Un désaveu des frondeurs du PDCI ? Ahoussou Adjoumani Bédié et dissidence au PDCI.
« Faisons bloc autour du président Henri Konan Bédié pour consolider notre cohésion. Nous devons l’encourager à rassembler tous les enfants d’Houphouët-Boigny. Nous devons surtout le soutenir pour qu’il continue d’être le ciment du RHDP, afin que le mur que nous avons commencé à construire ensemble, depuis 2010, ne se fissure pas », a déclaré Jeannot Ahoussou-Kouadio.
A cette réunion à laquelle a pris part Charles Koffi Diby, président du Conseil économique et social et de la ministre de la Santé, Raymonde Goudou-Coffie, le président du Sénat a conseillé le dialogue et demandé aux cadres présents, d’éviter les actes de défiance, aussi bien à l’encontre d’Henri Konan Bédié que du président de la République Alassane Ouattara.
« Nous avons un bien commun à préserver : la Côte d’Ivoire et Jean Konan Banny, disciple d’houphouët-Boigny, pour lequel nous sommes ici réunis, ne serait pas fier de nous si par nos actes, nous consacrions la division au PDCI », a-t-il indiqué.
Jeannot Ahoussou-Kouadio, vice-président du PDCI est un partisan de l’organisation d’un congrès extraordinaire, pour permettre à la base militante du PDCI, de se prononcer clairement sur le rejet ou l’adoption des textes du parti unifié.
Dans une adresse aux militants du PDCI, abondamment relayée dans la presse, à la veille du bureau politique du 17 juin 2018, il avait dénoncé « le développement de la violence dans les attitudes de certains de nos militants naguère disciplinés, respectueux et cités en exemple comparativement à ceux des autres partis politiques. Cela ne nous honore pas. Il nous faut abandonner ces attitudes et comportements qui ne sont pas conformes aux valeurs qui sont portées par notre parti, le PDCI-RDA».
« JE MILITE POUR L’ALTERNANCE VOULUE PAR LE PRÉSIDENT HENRI KONAN BÉDIÉ DÈS 2020 AU PROFIT D’UN MILITANT DU PDCI-RDA » (JAK)
Insistant sur la nécessité pour les militants d’ « aller à tous les rendez-vous avec un PDCI-RDA fort, structuré, actif et mobilisé », il a dit militer « pour peu de discours et plus d’actions au service de la redynamisation de nos structures de base ».
Sa position sur le parti unifié, tout comme sur la fameuse question de l’alternance en 2020, reste inchangée, en dépit de son appel à la cohésion autour de Bédié : « je milite pour l’alternance voulue par le président Henri Konan Bédié dès 2020 au profit d’un militant du PDCI-RDA. Mais cela doit se faire dans la cohésion, le rassemblement et l’unité avec les partis membres du RHDP ».

Prince Beganssou, ivoiresoir.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EM Social

EM Social Subtitle