Côte d’Ivoire-deuil: Le Pdci-Rda pleure et rend hommage à El Hadj Ladji Bakayoko Saguidiba, fondateur de 27 établissements secondaires, techniques et supérieurs…

La mort nous a encore convoqués dans cette salle du Bureau Politique autour de la dépouille de notre frère EL HADJ LADJI.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Oui, les Délégations Départementales du PDCI- RDA de Séguéla, en un mot le WORODOUGOU, pleure aujourd’hui son principal animateur politique.

Ainsi le WOROBA, le Grand Nord et tout le PDCI RDA sont profondément meurtris par la disparition d’un homme de valeur en la personne de BAKAYOKO LADJI SAGUIDIBA.
Seuls vos prières et votre réconfort nous permettront de surmonter cette douloureuse et cruelle épreuve.

Qui pleurons-nous en réalité ?

• Excellence Monsieur Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA,
• Mesdames et Messieurs les Vice-Présidents du PDCI-RDA,
• Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA ;
• Mesdames et Messieurs les membres des Instances du Parti ;
• Chers parents amis et alliés de BAKAYOKO LADJI,
• Militantes et Militants

EL HADJ BAKAYOKO LADJI né le 25 décembre 1950 à MANKONO, est le troisième d’une nombreuse fratrie de feu BAKAYOKO SAGUIDIBA, commerçant de renom qui a donné son nom à certains édifices cinématographiques et commerciaux en Côte d’Ivoire et dans la sous-région.
Après les cycles primaire et secondaire à Mankono, il rentre au lycée classique d’Abidjan, où nous nous rencontrons puis à l’université de Cocody et enfin il termine ses études à l’université du Mans en France, où il obtient une maitrise en Sciences Économiques.

Ladji débute sa carrière professionnelle comme responsable du service commercial de Coquivoire.
Mais son dynamisme et son esprit entrepreneurial le conduisent à s’installer à son propre compte.
Il devient ainsi fondateur de 27 établissements secondaires, techniques et supérieurs dans plusieurs villes de Côte d’Ivoire dont Abidjan, Yamoussoukro, Anyama, Séguéla, etc.

Il était également actif dans le bâtiment et venait de se lancer dans l’imprimerie numérique.

Il fut président de l’ANESPLACI, l’un des plus grands syndicats des fondateurs d’écoles privées en Côte d’ Ivoire. Enfin, Président d’Honneur de l’association des imams du Worodougou.

Petit fils de Bakayoko Aboubacar Sidik, militant de première heure, Imam de Séguéla, déporté par le colonisateur à Grand Bassam alors même qu’il était âgé de cent ans, il suivra naturellement les pas de son grand-père en adhérant et militant activement au Mouvement des Étudiants et Élèves de Côte d’Ivoire(MEECI).

En 2010, BAKAYOKO Ladji, est nommé Délégué Départemental de Séguéla, dans le sillage d’illustres devanciers comme Amed Timité Amadou, feu Binaté Aboulaye, Youssouf Bakayoko et Media Diomandé.

Il sera successivement inspecteur du parti, Coordonnateur du Grand Conseil Régional, puis redeviendra Délégué de Séguéla I après la récente subdivision du département dans le Département.

Enfin, BAKAYOKO LADJI a été promu vice-président du PDCI par son Excellence Henri KONAN-BEDIE jusqu’à son rappel à Dieu.
Il est Grand-Officier dans l’Ordre du Bélier.

EL HADJ Bakayoko LADJI s’est illustré dans sa mission politique par une présence constante sur le terrain à un moment où le parti était en difficulté dans la région du Worodougou

La vie de Bakayoko Ladji a été caractérisée par son altruisme.
Il n’hésitait pas à prendre en charge les obsèques des militants décédés, à soutenir les familles éplorées et en détresse, à offrir le pèlerinage à des fidèles démunis qui n’en rêvaient même pas, tant leurs dénuements ne les y autorisaient.

Amis de tous, BAKAYOKO LADJI a su donner confiance aux militants du PDCI-RDA par des actions de proximité quelques fois inattendues.
C’est donc ce grand militant qui avait toujours le cœur à l’ouvrage et qui avait réussi à ramener le Parti dans le cœur des populations et à positionner notre parti dans le worodougou que nous pleurons aujourd’hui.
Il y a deux mois, il est venu me voir à mon bureau pour me présenter ses projets pour la campagne électorale de 2020.
A ce titre, il venait d’offrir un drome au Président du Parti pour les futurs meetings du Parti.

S’inspirant des idéaux de paix du PDCI-RDA, la réconciliation des populations était sa priorité.
Ce qui lui a valu le sobriquet de LADJI la paix.

Cordo, Président ou l’éléphant de la savane, Merci pour ce que tu as été pour les militants, du PDCI-RDA. Car grâce à toi, les fruits du PDCI dans le Worodougou ne trahiront pas la promesse des fleurs.

Enfants, parents, amis de Bakayoko,
Président Henri Konan BEDIE, Séchons nos larmes.
Prions l’Ordonnateur de toute chose, des événements et des circonstances pour qu’il accueille LADJI dans sa miséricorde, lui pardonne les manquements qui ont pu subvenir au cours de son service et lui fasse profiter de l’immense récompense de tous tes bienfaits que tu n’as jamais cessé des prodiguer à tes semblables.

Adieu cher frère,
Adieu Compagnon de Lycée
Adieu Compagnon d’Université
Adieu le vrai combattant du Parti et le donateur Infatigable.
Au revoir
Va transmettre auréolé de ton titre de Grand-Officier de l’Ordre du Bélier aux devanciers que le PDCI-RDA vivra, vivra et vivra.
PR. MAURICE KAKOU GUIKAHUE
SECRÉTAIRE EXECUTIF DU PDCI-RDA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EM Social

EM Social Subtitle