Côte d’Ivoire : Rencontre Anaky-Bédié pour une nouvelle coalition ?

Côte d’Ivoire : Rencontre Anaky-Bédié pour une nouvelle coalition ?

Se dirige-t-on vers une nouvelle coalition formée des déçus de la coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire. Trop tôt pour le dire mais certains y travaillent. Ce mercredi 25 juillet 2018, Innocent Anaky Kobenan et Henri Konan Bédié l’ont évoqué, au cours d’une rencontre à Daoukro. Rencontre Anaky Bédié.
C’est un Anaky Kobenan combatif et à la tête d’une forte délégation d’une dizaine de personnes qui a été reçue en audience par un Henri Konan Bédié, plus que déterminé, à en croire ses visiteurs. Une rencontre d’échanges suivie d’un tête à tête de plusieurs minutes.
Des membres fondateurs du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, devenu Parti unifié RHDP), Anaky Kobenan est vite tombé en disgrâces auprès d’Alassane Ouattara, sans qu’on ne sache exactement ce qui a pu les diviser. Présent à l’hôtel du Golf, lors de la crise postélectorale, son parti a été le seul à n’avoir pas été appelé au gouvernement, en mai 2011, alors que le nouveau président formait son premier vrai gouvernement.
Un temps pressenti pour prendre la tête d’une Haute autorité des transports devant gérer les transports aéroportuaires, portuaires et terrestres, donc l’ensemble de tous les équipements et structures s’y rattachant (aéroports, ports, etc.), Anaky a été vite désillusionné quand le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) a commencé à le torpiller auprès des autres membres de la mouvance présidentielle.

Rencontre Anaky-Bédié pour une nouvelle coalition ?
Isolé, destitué de son poste de président du Mouvement des forces d’avenir (MFA) et remplacé par Azoumana Moutayé, chose qu’il n’a jamais reconnue, Anaky est entré dans l’opposition. Plus tard, il sera suivi par Francis Wodié qui a démissionné de son poste de président du conseil constitutionnel, puis par Gnamien Konan qui a été démis du gouvernement et a préféré quitter son poste de président de l’union pour la Côte d’Ivoire (UPCI), avant d’en être chassé.
Rappelons qu’à part Gnamien Konan, tous les autres déçus du RHDP, à savoir Anaky, Wodié et Moutayé ont déja rencontré Bédié et militent pour une nouvelle coalition « face à la dérive de Ouattara », selon l’expression d’Anaky. Il n’est pas exclu que pour les prochaines élections locales, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI de Bédié) fédère les forces anti-Ouattara, autour de listes communes de frustrés mais aussi d’opposants pro-Pascal Affi N’Guessan ou pro-Aboudramane Sangaré.

Emmanuel Gautier, ivoiresoir.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EM Social

EM Social Subtitle