Affaire « fillette violée à Duékoué »: la victime est décédée et le présumé coupable placé sous ‘’mandat de dépôt’’

La petite B.C Justine internée le lundi 10 septembre 2018, à l’Hôpital Mère-Enfant de Bingerville à la suite d’un présumé viol est décédée ce vendredi 14 septembre et Yao Fulgence Bouquant, le présumé coupable a été placé sous ‘’mandat de dépôt’’, informe un communiqué du Procureur de la République près le tribunal de Man Niamké N. Joseph, transmis ce jour même à Abidjan.net.

Concernant les causes du décès, le texte indique que « les médecins requis pour l’examiner ont fait les constatations qui n’ont pas permis d’affirmer une relation sexuelle vaginale complète, sans exclure toute autre forme de rapprochement sexuel ». Par ailleurs, le communiqué du Procureur mentionne que « cependant, l’examen a établi que la victime souffrait d’une méningite décapitée d’évolution défavorable. Malheureusement, elle est décédée ce jour, vendredi 14 septembre 2018 ». Une information judiciaire a donc été ouverte contre M. Yao Fulgence Bouquant, devant le Juge d’instruction de la Section de Guiglo, et mandat de dépôt a été décerné contre ce dernier, assure le texte signé du Procureur Niamké N. Joseph. Toutefois, «l’information judiciaire ouverte suit son cours».

Pour rappel, la petite B.C Justine, malade, avait fini par avouer avoir été violée par Yao Fulgence Bouquant, instituteur et directeur de l’EPP Guitozon1 à Duékoué. Sur la base d’examens médicaux suivis à Duékoué, attestant une défloraison de l’hymen et des infections de la partie génitale, la famille de la fillette porte plainte contre le mis en cause.

D.Tagro, abidjan.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EM Social

EM Social Subtitle