Effondrement d’immeuble Yakro: Bouleymane Fofana, DR de la Construction limogé

Effondrement d’immeuble Yakro: Bouleymane Fofana, DR de la Construction limogé

Bouleymane Fofana, directeur régional de la Construction de Yamoussoukro a été relevé de ses fonctions, ce jeudi 28 juin 2018, au lendemain d’un conseil des ministres qui a appelé à une tolérance zéro, face à la tragédie qui a causé la mort de dix ouvriers, sur le chantier d’un immeuble effondré. Yamoussoukro DR Construction limogé.
Sous forte pression à Abidjan, suite aux inondations mortelles et après que ses services ont été souvent pointés du doigt, dans l’attribution hasardeuse de lettres d’attribution, ou dans l’inaction face à des constructions anarchiques, Claude Isaac Dé a eu du mal à expliquer, mercredi, au cours du conseil des ministres, pourquoi son directeur régional de la construction était encore en place.
En effet, le chantier de quatre étages, lancé il y a plusieurs mois ne bénéficiait pas, du moins officiellement, de permis de construire. Les services du ministère de la Construction étaient passés une première fois sur le chantier, pour interrompre les travaux. Mais ceux-ci avaient repris quelques jours plus tard, après un détour du chef du chantier (aujourd’hui mis aux arrêts), dans les locaux du ministère de la Construction.
L’on imagine ce qui s’y est passé… Mercredi, à l’issue du conseil des ministres présidé par Alassane Ouattara, Bruno Nabagné Koné, le porte-parole du gouvernement avait déclaré que « le conseil a été informé des suites de l’effondrement d’un immeuble en Construction à Yamoussoukro, le 13 juin 2018. Le bilan de cet accident est à ce jour, de 10 personnes décédées et de 21 blessés ».
Il a précisé que « L’enquête ouverte a révélé que le propriétaire de l’immeuble n’avait pas de permis de construire et n’avait pas obtempéré aux mesures d’arrêt des travaux ordonnées par la mairie de Yamoussoukro et le ministère en charge de la Construction. A ce jour, le maître d’ouvrage qui a supervisé les travaux a été interpellé et placé sous mandat de dépôt. Le concepteur du plan du bâtiment a également été convoqué devant le juge d’instruction. La propriétaire de l’immeuble, est quant à elle, toujours en fuite et recherchée ».
Quant au président Ouattara, il « a fermement instruit l’ensemble des ministres concernés par ce dossier, à l’effet d’appliquer scrupuleusement la loi, afin que toutes les personnes fautives soient, selon le cas, effectivement sanctionnées, aux plans pénal, civil ou administratif, concernés par ce dossier pour «que toutes les personnes fautives soient, selon le cas, effectivement sanctionnées, aux plans pénal, civil ou administratif à l’effet d’appliquer scrupuleusement la loi ».
Elvire Ahonon, sur ivoirsoir.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EM Social

EM Social Subtitle